< Retour à la page précédente

Comment éviter les achats involontaires sur votre produit Apple

Oups!

Je débute cet article par une anecdote. Il y a quelques années, à l’époque de la folie des jeux de «musique plastique» à la Guitar Hero, j’avais invité quelques amis à venir étaler leurs talents en jouant au dernier-né des jeux du genre, Rock Band. Le salon était plein à craquer, l’ambiance était survoltée, on avait peine à circuler entre la batterie, le micro et les innombrables câbles USB qui jonchaient le plancher.

«Ya tu de la femme dans’place ?» s’écria à la blague mon ami, histoire de réchauffer la foule et donner le ton à une soirée de rock en règle.

Drum de Rock Band

Source : rockband.com

Pendant le chargement du jeu, je quittai mes convives pour passer à la cuisine, au son des apprenti-musiciens s’acharnant sur leurs faux instruments. Évidemment, dans tous les jeux du genre, les boutons de la manette traditionnelle sont substitués par des boutons disposés sur chacun des instruments, ce qui signifie que tous les menus du jeu peuvent être contrôlés par une guitare ou par les tambours de la batterie, par exemple. Ignorant probablement ce détail, et trop concentré à malmener sans pitié ses peaux, le batteur (dont je tairai le prénom) réussit par la seule force de son rock à acheter par erreur pour plus de 80$ de crédits Microsoft XBOX, tout ça porté directement à ma carte de crédit personnelle.

ouch

Ouin, OK… merci ?

Fast forward à 2013: Rock Band n’a plus la cote, les jeux de salon sont devenus des jeux en ligne, et les boutons physiques des manettes de jeu ont été remplacés par des boutons virtuels sur nos écrans mobiles, que l’on consulte en tout lieu et à tout moment. C’est beau, c’est pratique, mais n’importe quel propriétaire de téléphone intelligent constate assez rapidement qu’il existe une différence fondamentale entre un iPhone et un Nintendo; on peut envoyer un envoyer un enfant jouer au Nintendo sans trop de surveillance, mais on ne peut pas s’empêcher de stresser un peu quand il s’amuse à Angry Birds sur notre téléphone. Après tout. 2-3 petits clics innocents à la mauvaise place, et boum, on perd 2 ans de photos et on se ramasse avec un statut Facebook pour le moins énigmatique. C’est parce que les téléphones et les tablettes sont des gadgets beaucoup plus personnels que des consoles de jeu, qui remplissent des dizaines et des dizaines de fonctions autres que celle de nous divertir.

D’ailleurs, ça nous est tous arrivé: on prête son iPhone ou son iPad à l’enfant d’un ami qui veut jouer avec, mais on se rend compte quelques minutes plus tard qu’il est sur le point d’acheter une application à 10$ dans le App Store, après avoir tapé frénétiquement sur tous les boutons de l’écran. Heureusement, tous les appareils iOS 6 (iPhone, iPad, iPod Touch) intègrent par défaut une solution à ce problème. En effet, il est possible, via les paramètres de l’appareil:

  • d’empêcher la fermeture de l’application à l’écran
  • de bloquer toute tentaive de passage à une autre application
  • de désactiver les boutons physiques de l’appareil

Il est même possible de bloquer l’accès à certaines zones de l’écran, comme par exemple, un bouton Acheter maintenant.


Voici comment ça marche (tiré de la page officielle de support Apple):

instructions


Activer l’accès guidé via l’application Paramètres

étapes à suivre


Ouvrir l’application désirée, puis triple-cliquer sur le bouton principal

bouton principal


Activer les restrictions voulues

exemple
Des solutions à vos problèmes technologiques, les experts Vertisoft en sont bien équipés! Visitez notre site Web pour connaître l’éventail de services offerts aux PME comme la vôtre!